21/05/2015 Benjamin

Istanbul – Un pied sur chaque continent

Bientôt 15 jours que nous avons quitté la France.

Mardi 5 mai 2015, 5h aéroport d’Orly.
Benjamin a 10kg sur le dos, moi 9kg.
Arrivée à Istanbul 16h, heure locale. Et depuis nous arpentons les rues afin d’essayer de comprendre cette ville immense.
Drôle de ville, en équilibre sur la frontière entre l’Europe et l’Asie.
En traversant la ville en bus depuis l’aéroport de Sabiha Gökçen, on est frappé par la modernité de la ville, beaucoup d’immeubles, beaucoup de travaux, partout.

01_istanbul_ayasofia01

 

Nous passons trois nuits chez Memhet qui habite près de l’aéroport Atatürk, il loue des jets privés, pour la plupart à des russes, ou des américains. Il est le premier à nous montrer l’hospitalité turque, et c’est quelque chose ! Nous publierons bientôt un portrait vidéo de Mehmet où il nous parlera d’Istanbul et de la Turquie.

Première journée, direction Eminonu, le quartier touristique. Le bazar des épices, le grand bazar, Ayasofya ( Sainte-Sophie), Sultanamhet (La mosquée bleue).

 

Je retiens particulièrement la petite chapelle à ciel ouvert a l’extérieur d’Ayasofya, avec le bassin en pierre pour les baptêmes (le plus grand de Turquie), tellement calme.
01_istanbul_ayasofia02

 

Pas de visite de la mosquée bleue pour nous, pas d’écharpe pour me couvrir la tête, et nous arrivons à l’heure de la prière. Il est quand même très agréables de s’assoir sous les voûtes de la mosquée, face aux robinets pour faire ses ablutions, après avoir marché toute la journée sous le soleil.

Istanbul est tout en relief, on monte, on descend, et on recommence !
Istanbul est pleine de chats, ils errent dans les rues, se prélassent à l’ombre sur les dalles de pierre d’Ayasofya.
Istanbul est sans arrêt en mouvement, partout il y a du bruit, du monde, des voitures, des travaux, des touristes, beaucoup.
Et nous sommes un peu perdus.

01_istanbul_streets04

 

 

01_istanbul_streets07

 

 

Pour en ajouter à la confusion, nous sommes en pleine période de campagne pour les présidentielles. Dans toutes les rues foisonnent les banderoles. Partout des bus sillonnent la ville en diffusant des chants populaires. Par endroits les gens se rassemblent, dansent et chantent.

 

 

 

Les jours suivants nous logeons dans le centre, Taksim, le cœur d’Istambul. Islikal caddesi qui rejoint le port de Karakoye, que nous avons monté et descendus tellement de fois…

01_istanbul_streets02

 

Il y a sur cette rue pleine de boutiques, un endroit très surprenant, le Salt Beyoglü. Un lieu consacré à l’art moderne, avec des expositions, une salle de projection, des résidences d’artistes, une terrasse/potager. Il existe un autre Salt Building à Karakoy, avec une blibliothèque où l’on peut travailler (à venir un article sur comment travailler à l’étranger).

 

Il nous aura fallut au moins 3 ou 4 jours pour appréhender Istanbul, commencer à l’apprécier.

Cette ville est vraiment tout en contraste, que ce soit par son architecture, ou pour ses habitants. Modernité et traditions se confrontent, partout.

01_istanbul_streets01

 

Après une semaine passée à Istanbul, nous prenons le train pour Ankara.

Un immense merci à Mehmet côté Europe et à Bilge côté Asie pour leur accueil !

P.C.

Tagged: , , , ,

Contact

Votre nom

Votre email

Sujet

Votre message

  

Veuillez recopier le texte inclus dans l'image ci-dessous
captcha

S'inscrire à notre newsletter et suivre notre parcours

JE M'ABONNE !