29/05/2016 Benjamin

DE BALI À GILI MENO

Ou le moment où nous avons découvert le paradis


Six mois de retard sur le blog, pour mille et une raisons. Mais six mois plus tard, de retour en Indonésie, de retour à Gili Meno, justement là où on s’était arrêtés et où on a décidé aujourd’hui de poser nos valises pour quelques mois, alors c’est le moment de rattraper ce retard et de vous raconter nos six derniers mois. On commence par notre deuxième mois en Indonésie, c’était en octobre.

Tout d’abord, si vous arrivez à Bali par Denpasar/Kuta, bien du courage à vous ! Disons que ça n’a pas vraiment été notre tasse de thé. Kuta c’est la ville des surfers (australiens pour le plupart) par excellence. Ce qui est drôle c’est que lorsque nous y étions, il n’y avait pas la moindre vague, pas même une vagounette, du coup bah les grand blonds aux cheveux longs, casquette et marcel bien échancré sous les aisselles (avec accent du sud siouplait) qui couraient sur la plage (pas jojo de Kuta) c’était bien du fun pour nos petits yeux ! Ça faisait plutôt Brice de Nice que Point Break (de rien pour la référence cinématographique, c’était gratuit).

20151001_180009

Pour parler très rapidement de Kuta, on y trouve des bars, des surfers (déjà décrits plus haut), des bars, des boutiques de surf, des bars et des boutiques à touriste. Le genre de boutiques où l’on trouve des pantalons éléphant, des shorts éléphant ou des robes éléphant, mais pas que. On peut aussi y trouver des phalus en bois de toutes tailles (oui!) et des tee-shirts ou stickers très, très rigolos prônant l’amour, la tolérance et la paix dans le monde comme : « I’m not gay », « Untel is gay », « He is gay » (avec un doigt qui pointe vers la gauche), ou encore « Fat guy shits on me ». Bref de la poésie !

Il y’a quand même une petite excursion sympa à faire, le Tanah Lot, un temple dans l’eau. Bien sûr c’est blindé, bien sûr il faut traverser des petites rues de type Eurodisney avant d’y accéder mais c’est assez joli.

On a été assez étonnés de voir que les prix doublaient sur Bali par rapport à Java. Nous avons loué des scooters et sommes partis de Kuta pour aller vers Ubud et Lovina.

Ubud est une ville très artistique au centre de Bali. Nous y sommes passés le temps de visiter la forêt sacrée des singes. Nous ne sommes pas fans de toutes ces attractions touristiques avec des animaux, mais il faut avouer que dans ce sanctuaire ce sont les singes qui font la loi ! C’est un bel endroit et une jolie ville à visiter.

10030016

 

 

Petit coup d’oeil sur la jolie statue mignonne, quand on vous dit qu’ils ont un truc avec les pénis ici…

 

10050015

Nous avons ensuite filé vers Lovina au nord de Bali, les plages sont un peu plus jolies qu’à Kuta. Cette ville est bien connue pour ses dauphins. On part en mer avant le levé du soleil sur de tout petits catamarans. On était juste tous les deux sur le notre. Le soleil qui se lève sur la mer c’est joli. On arrive au large où déja des dizaines de bateaux scrutent l’eau pour apercevoir les dauphins. Le premier pointe le bout de son nez et file, là les dizaines de bateaux se ruent à sa poursuite et déjà nous voulions rentrer… Et ça dure au moins une heure comme ça. Chaque fois que quelques dauphins se montrent, tous les bateaux les suivent, quitte à leur passer dessus. Adieu le calme levé de soleil sur l’océan indien, bonjour horde de touristes déchaînés criant à tout va. Bon bah on déconseille bien sûr.

10050029
En résumé, après un mois sur Java, on a trouvé Bali bien triste. Rien d’intéressant pour nous sur cette île, alors dès qu’on a pu on a pris le bateau direction les îles Gili !

Première étape Gili Trawagan. Dès que le bateau démarre nous voici déjà dans l’ambiance, tout le monde sur le toit musique à fond et bière. On a passé qu’une soirée sur Gili Trawagan, c’est très accès fête, drague, drogues mais pas très rock’n’roll. On a pris un petit bateau pour Gili Meno.

Et le paradis est là ! L’île fait à peu près 1km sur 2km, entièrement entourée de plages de sable blanc. Tout autour de l’île il y a des petits bungalows pour tous les prix, tout est très calme, très beau, très relaxant, l’eau est bien évidemment bleue turquoise, on peut faire du snorkeling (masque et tuba) à peu près partout, les petits plats indonésiens sont toujours aussi bon et il y’a de supers spots de plongée !

20151015_125952

GOPR0452
C’est d’ailleurs là que nous avons passé notre Open Water (premier niveau de plongée) et on s’est vraiment éclatés. On a pris nos cours avec le club Gili Meno Divers, Hannah et Adrien sont vraiment au top. Oui, le club où six mois plus tard nous voilà en train de passer notre DMT (stage pour devenir guides de plongée) ! On avait prévu de rester une semaine puis de partir faire un croisière autour de Lombok et des îles Komodo, mais dur de repartir de Gili Meno ! On est restés 3 semaines, à faire du snorkeling, de la plongée, bouquiner, boire des cocktails… Puis, fin du visa oblige, on a pris l’avion vers Kuala Lumpur.

 

Laisser un commentaire

Contact

Votre nom

Votre email

Sujet

Votre message

  

Veuillez recopier le texte inclus dans l'image ci-dessous
captcha

S'inscrire à notre newsletter et suivre notre parcours

JE M'ABONNE !